• Communiqué du 20 juin 2013

    Lycée Vauban de Givet - COMMUNIQUE du 20 juin 2013

    Refondation de l'Ecole : Au pays de Méhul, la République nous appelle à la RAISON !

    Depuis octobre 2012, le Député de la circonscription conduit une démarche pluraliste pour l'avenir éducatif de notre territoire.

    Ce projet revendique la préservation, côte à côte, des lycées de Revin et de Givet dans une volonté de complémentarité, de non concurrence, d’attractivité et d’excellence.

    Ainsi pour le lycée Vauban de Givet, outre le maintien de la filière L intégrale 1ère/terminale avec l’ouverture d’une option cinéma et audiovisuel, l’objectif est de préparer l’émergence d’un pôle langue anglais et néerlandais, d’un BTS responsable de l’hébergement à référentiel commun européen et d’une filière ST2S 1ère /terminale.

    La réception cette semaine d’une délégation d’investisseurs chinois en partenariat avec la Banque de Chine à Paris et les visites d’entreprises réalisées sur la circonscription à cette occasion témoignent de l’urgence à construire sur notre territoire une nouvelle offre de formation qualitative et cohérente répondant aux besoins de l’économie de notre département et à l’impérieuse nécessité de permettre à nos jeunes une insertion économique efficace.

    Or, depuis 9 mois, l’administration décentralisée de l’Education nationale se parle à elle-même et pour elle-même.

    Ainsi, la 3ème réunion partenariale pilotée par le Rectorat et la Région Champagne-Ardenne qui devait se tenir courant avril à Givet bute toujours « aux dernières nouvelles » sur des difficultés d’agenda.

    On croit rêver !

    Le mépris institutionnel aurait-il été érigé en méthode de concertation ?

    En effet, après l’annonce d’une décision pour le mois de mars concernant la filière L du lycée Vauban, puis pour le mois d’avril, puis pour le mois de juin et enfin au 15 juillet, le Rectorat, profitant des langueurs estivales, pense pouvoir passer en force.

    De plus, en dépit de l’engagement formel pris devant le Député de la circonscription de ne s’interroger sur le maintien intégral de la 1ère L du lycée Vauban que si l’effectif était inférieur à 13 élèves à la rentrée 2013, le Rectorat joue la carte d’une improbable modernité par sa volonté unilatérale de mutualiser 8 heures de cours hebdomadaires entre Revin et Givet à 15 jours de la fin de l’année scolaire.

    Cette position est totalement illisible et incompréhensible, d’autant que 13 élèves sont inscrits aujourd’hui officiellement en 1ère L au lycée Vauban pour la rentrée de septembre 2013.

    La RAISON commande à l’évidence de dire STOP !

    Alors qu’une enquête judiciaire est ouverte pour détournement de fonds publics de l’ordre de 500000€ dans le cadre de l’exécution des budgets des Collèges de Givet, Vireux-Wallerand, Fumay, Rocroi et du Lycée Vauban de Givet, et que ces établissements n’auront plus d’argent en caisse au 15 juillet prochain et donc seront dans l’incapacité de préparer la rentrée de septembre, comment expliquer cette volonté de rationaliser le service public de l’éducation dans le nord des Ardennes ?

    L’urgence est manifestement ailleurs. 

    Les engagements pris doivent être respectés et la concertation renouée.

    Le Président de la République a fait de l’éducation la priorité de son action.

    Personne ne peut comprendre que le Ministère de l’Education nationale n’en soit pas le 1er zélateur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :